Chimères d'une fée

Toutes mes petites poésies, mes écrits, et aussi quelques bribes de ma vie

23 novembre 2006

Amitié perdue

Mon ami, ils sont si loin, souviens t’enAmitié qui finit avait bien commencéNos souvenirs communs parsemé au moindre ventIl en fallait peu pour nous détacher. Et si au nom de l’égoïste AmitiéUn sourire triste qui s’efface et ternitNos regards qui se trouvent étrangersJe te supplie de me plonger dans l’Oubli. Tout, mais tout…Plus de paroles échangées et je te demandeDe ne plus parler de nous,]                            ... [Lire la suite]
Posté par Satinette à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2006

Tristesse

Tristesse J'ai perdu ma force et ma vie,Et mes amis et ma gaieté;J'ai perdu jusqu'à la fiertéQui faisait croire à mon génie.Quand j'ai connu la Vérité,J'ai cru que c'était une amie ;Quand je l'ai comprise et sentie,J'en étais déjà dégoûté.Et pourtant elle est éternelle,Et ceux qui se sont passés d'elleIci-bas ont tout ignoré.Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.Le seul bien qui me reste au mondeEst d'avoir quelquefois pleuré. Alfred de Musset
Posté par Satinette à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2006

Confession

Touched by all that love isI draw closer toward youSaddened by all that love isI run from youSurprised by all that love isI remain alert in stillnessHurt by all that love isI yearn for tendernessDefeated by all that love isat the truthful mouth of the nightForsaken by all that love isI will grow toward you. Frantisek Halas
Posté par Satinette à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2006

Poème inachevé

Poème que je n'ai jamais pu finir... Manque d'inspiration ou parce que je ne veux pas connaitre la fin moi même? Seule elle se sent et seule elle veux êtreCe Maelström la laissant sans compagnon ni maîtreElle observe la mer et laisse tomber les ariasCar la faucheuse sur sa moitié triompha Douce musique et claire symphonieSon jeune poète lui apportait harmonieOphelie sans son autre se garde muetteLa vie sans amour se teinte raison fluette Et les esprits savent qu’en ce monde étenduLa parole évangile ne sera pas entendueSi la... [Lire la suite]
Posté par Satinette à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2006

Ecrire pour soigner les larmes

Par delà les nuages, cachées derrière cet immense manteau d'étoiles, vivent les fées;Elles sont rares; mais si douces; Elles virevoltent par ci par là; laissant sur leur passage...quelques pincées de leur poudre enchantée;De rencontres en rencontres, de combats en combats,avancer et laisser sur un coin de feuille ici et là....ses états d'âme; Petite fée malheureuse,Cachée derrière un beau sourire,N'a en fait qu'un seul voeu,Ce soir, elle veut mourir... Mais… - L'ange reste près d'elle ; elle sourit à ses pleurs, Et resserre... [Lire la suite]
Posté par Satinette à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2006

Sans titre

Ton regard et ta peineLe mal de vivre dans tes yeuxSi je ne peux t’être d’aide sereineQue je me fane avec toi dans les cieux
Posté par Satinette à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2006

Nothing

{What dreams will shatter?What dreams will come?I'm waiting for youBut you leave me alone }
Posté par Satinette à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2006

Amour et Amitié

A mes amis, à mes amours Toi MOn amour, ma tOrture...DOnt l'absence me brûle le cOrps et l'âme... Après ma mOrt, je m'envOlerai, je te le jure...Au-delà de ces mOnts et mOntagnes... Je te retrOuverai pOur qu'enfin,NOus puissiOns nOus aimer, sécher nOs larmes... Et tu comprendras pOurquOi,Je me suis fOudrOyé de ton éternelle absence... Tu renaîtras en mOi,Fidèle à cette image que tu inventas... Je te vOlerai ta vérité prOfOnde,POur que tu puisses enfin m'enlacer sans hOnte... Tu t'abandOnneras enfin à mOi,Et... [Lire la suite]
Posté par Satinette à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2006

On ne peut me connaitre

On ne peut me connaître Mieux que tu me connais Tes yeux dans lesquels nous dormons Tous les deux Ont fait à mes lumières d'homme Un sort meilleur qu'aux nuits du monde Tes yeux dans lesquels je voyage Ont donné aux gestes des routes Un sens détaché de la terre Dans tes yeux ceux qui nous révèlent Notre solitude infinie Ne sont plus ce qu' ils croyaient être On ne peut te connaître Mieux que je te connais. Paul Eluard           ... [Lire la suite]
Posté par Satinette à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2006

L'Adieu

J'ai ceuilli ce brin de bruyèreL'Automne est mort souviens t'enNous ne nous verrons plus sur terreOdeur du brin de bruyèreEt souviens toi que je t'attends Apollinaire
Posté par Satinette à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]