Chimères d'une fée

Toutes mes petites poésies, mes écrits, et aussi quelques bribes de ma vie

08 mars 2007

Mitigée

Poetry_by_vietkatthroughlense

J'ai enfin retrouvé le goût d'apprendre encore et encore, je me plonge dans chaque livre à ma portée qui pourrait m'aider dans mes recherches avec plaisir (qui a dit "folle" ? XD ) Non mais vraiment... Je me souviens de ma première année à la fac. J'avais envie de tout faire, de tout connaitre, j'avais ce besoin incontrôlable de tout savoir, j'aurai vendu mon âme au diable si seulement j'avais pu. Je voulais tout faire : psychologie, histoire, langues, lettres, latin, grec... J'avais envie de tout faire... Manque de temps, mais aussi parce que je ne suis pas surhumaine (et non, ça vous en bouche un coin pas vrai ? :P ), je me suis contentée de l'histoire de l'art et archéologie. Pas mal... Si on résume cette filière, ça donne à peu près quelque chose comme :

- Histoire de l'art : étude de tableaux de tous les siècles, connaître pour chacun le nom du peintre, sa vie, puis ensuite détailler chaque oeuvre avec ses lignes de force, sa lumière, s'il s'agit du romantique ou au contraire du classique, son contexte.... Beaucoup de choses demandées pas très intéressantes, et surtout il fallait savoir sortir tout cela tel un ordinateur.... Bref pas pour moi...

- Archéologie : Etude de décomposition des cadavres, tombes, mobilier funéraire, religion, sacrifices humains, questions intéressantes (mais où se trouve le tombeau d'Alexandre ?) ... Et bien voilà, c'est déjà bien plus intéressant !

Pour des raisons évidentes, lorsque vint ma deuxième année et qu'on m'imposa un choix "difficile", c'est à dire choisir entre une filière complètement "Histoire de l'art" ou totalement "Archéologique", la question ne se posa même pas...

Tout ça pour dire que de nouveau je suis dans une de ces périodes où je veux tout connaitre tout de suite... Tant mieux... D'un autre côté il y a cette peur de tout échouer, car j'ai depuis longtemps cette intransigeance envers moi : je dois tout avoir du premier coup, sans faillir. Bac, permis, première année de fac, deuxième année, troisième année, et avec la mention c'est encore mieux. Faut pas croire, ça file un stress pas croyable d'être aussi strict envers soit même. Rien que de l'écrire ça me donne une de ces angoisses... Faut que j'arrive à finir ce mémoire, à le réussir, à l'exceller.... Heu j'en demande peut être un peu trop...

Mis à part ça, j'ai l'impression de rester figée dans ce désir de rester adolescente. Mes amis parlent tous de projets à long terme : achat d'une maison, logement hors de Rennes en concubinage, enfant désiré après le Master... Moi je suis prête à me mettre en couple avec mon chéri, mais je ne suis pas prête d'assumer mes responsabilités d'adulte. Et d'abord, c'est quoi être adulte , payer ses factures ? Certainement pas, j'ai vu des personnes de 40 ans être moins matures que des jeunes de 20...

En bref... Mitigée aujourd'hui, et surtout un grand stress d'échouer toute ma vie. Si Dieu existait, je lui demanderai de ne pas me laisser finir ma vie caissière dans un supermarché. C'est vrai quoi, après avoir sacrifié ma vie sociale pendant quatre années pour l'archéologie (sachant que il y en a quatre autres qui m'attendent derrière...), je ne veux pas me restreindre à ça... Il n'y a pas de sot métiers, seulement je ne veux pas fonder ma vie sur des remords.

Posté par Satinette à 11:47 - Feelings of the day - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Eh bah jpense bien qu'on est dans la même période xD Enfin, je suis sur que tu réussiras peu importe le chemin que tu choisis =)

    Posté par Raisso, 09 mars 2007 à 22:15

Poster un commentaire